Les langues non-territoriales

La réalité sociolinguistique de la France contemporaine amène à distinguer, à côté des langues régionales, des langues pratiquées par de nombreux Français, issues de migrations et donc sans lien avec une aire géographique particulière dans notre pays, mais qui y sont implantées depuis longtemps. Pour autant qu’elles n’aient pas de caractère officiel à l’étranger, ces langues minoritaires, dites « non-territoriales », forment avec les langues régionales ce qu’on appelle les « langues de France ». D’où la définition retenue par les services du ministère de la Culture en 2001 :

« On entend par langues de France les langues régionales et les langues minoritaires parlées par des citoyens français sur le territoire de la République depuis assez longtemps pour faire partie du patrimoine culturel national, sans être langue officielle d’aucun État. »

Ces langues sont donc parlées par des communautés qui ne sont pas historiquement liées à une région propre, mais vivent sur l’ensemble du territoire national. C’est le cas des langues portées par les flux diasporiques, pour certaines parlées de très longue date sur le territoire français : le rromani, le yiddish, le judéo-espagnol et l’arménien occidental, auxquelles s’ajoutent le berbère et l’arabe dialectal, les deux langues les plus parlées en France aujourd’hui après le français.

L’arménien langue de France est celui de la diaspora, distinct de l’arménien oriental, langue officielle d’Arménie ; les variétés d’arabe pratiquées par de nombreux Français se distinguent de l’arabe dit littéraire ou classique, langue officielle de plusieurs pays. La variété la plus courante est l’arabe dialectal maghrébin de France, dont certains linguistes pensent qu’il est en passe de devenir une variété particulière, mixte des différents arabes maghrébins.

Si le berbère a quant à lui récemment obtenu le statut de co-officialité en Algérie (2016) il reste menacé, bien que sa transmission familiale demeure relativement vivace.

La Langue des signes française, pratiquée sur l’ensemble du territoire français, est également reconnue comme langue non-territoriale de France.

 

Les langues non-territoriales

  • Arabe maghrébin

    Les langues non-territoriales

    Voir plus
  • Arménien occidental

    Les langues non-territoriales

    Voir plus
  • Berbère

    Les langues non-territoriales

    Voir plus
  • Judéo-espagnol

    Les langues non-territoriales

    Voir plus
  • Langue des signes française (LSF)

    Les langues non-territoriales

    Voir plus
  • Rromani

    Les langues non-territoriales

    Voir plus
  • Yiddish

    Les langues non-territoriales

    Voir plus