Pwaamei

Langue parlée dans l’aire coutumière de Hoot ma Waap

Nom de la langue

pwaamei, écrit aussi pwamei ou poamei (Leenhardt).

Famille linguistique

langue de la moitié nord de la Grande Terre - Nouvelle-Calédonie - branche océanienne de la famille austronésienne. On distingue deux dialectes : le hnaakâ et le zaak (ou yaak).

Aire géographique

Aire coutumière Hoot ma Waap. Le pwaamei était parlé anciennement dans la région de Témala, c’est-à-dire selon Leenhardt (1946) à Témala même, dans la vallée de la Faténawé, à Pakèp et à Voh . Le même auteur signale que cette langue était aussi parlée sur la côte est à Timawak (Hienghène), tribu transférée par l’administration dans la réserve de Ouarap (vallée de Hienghène). Actuellement le pwaamei est parlé sur la côte ouest, à Témala-Ouélisse ainsi qu’à Boyen.

Nombre de locuteurs

environ 300.

Ecriture

il n’existe pas de tradition d’écriture du pwaamei.

Analyses et documents linguistiques

Le premier relevé lexical est celui de Leenhardt publié dans LDAM (1946) au n° 27 : "Poamei", précédé de quelques pages de notes linguistiques, du texte d’un chant et d’une prière (pp. 149-157). En 1955, G.W. Grace a recueilli une liste de deux-cents mots. Le lexique de Leenhardt est revu et complété par Haudricourt lors de son enquête de 1959. Comme signalé en 2, Haudricourt distingue deux variétés dialectales : le hnaakâ et le zaak (ou yaak). Deux enquêtes ont été réalisées en 1978 et 1981 par F. Ozanne-Rivierre qui prépare une publication sur le pwapwâ et le pwaamei.

Type de langue: 
Nouvelle-Calédonie