Wayana

Autre nom

roucouyenne (appellation tombée en désuétude), oayana (variante orthographique)

Famille de langues

famille caribe (Autre langue de la même famille en Guyane : le kali’na)

Grands traits linguistiques

Le wayana a 9 consonnes et 7 voyelles. Il n’a ni article ni genre morphologique, mais présente une morphologie complexe avec des préfixes et des suffixes. On distingue un nous inclusif (kut- moi et toi) et exclusif (emna moi et quelqu’un d’autre, mais pas toi). Dans les noms, on distingue une possession aliénable et une possession inaliénable.

Les classes verbales sont réparties entre verbes d’action et verbes statifs (avec des marques personnelles différentes) : certains verbes qu’on tendrait plutôt à concevoir comme actifs présentent la morphologie stative, ainsi -elemi- chanter, -uwa- danser ou -emaminum- travailler (mais il s’agit d’actions non spontanées, sous l’effet de la boisson pour les deux premiers verbes, sous l’effet de la contrainte pour le troisième).

Il y a des énoncés à prédicat nominal sans copule. L’ordre des mots est Sujet-Objet-Verbe et se combine avec un marquage ergatif des  personnes dans le verbe transitif. La négation nominale se fait par un adverbe (tapek), mais la négation verbale se fait par réorganisation participiale : je ne le vois pas étant tourné comme je suis son non-voyant. Les faits réalisés et non réalisés s’expriment de manière morphologiquement distincte.

Aire géographique

- En Guyane : Haut Maroni (Elahé, Twenke, Taluhwen, Kayodé, Antécume-Pata) - Ailleurs : Brésil et Surinam.

Nombre de locuteurs

- En Guyane : environ 800. - Ailleurs : selon F. et P. Grenand, il y aurait 1 430 Wayana au total, dont 475 au Brésil et 150 à 200 au Surinam (500 au Surinam selon Boven 2000), tous locuteurs. On peut parmi eux dénombrer un bon nombre de bilingues wayana-apalai ou wayana-émérillon.

Histoire

Probablement originaires de la région du Roraima (Brésil-Venezuela), les Wayana sont restés très longtemps sur les marges de l’expansion coloniale. Ils ont maintenu une forme de prééminence guerrière sur les peuples voisins, en même temps qu’ils ont contrôlé un réseau de relations commerciales s’étendant sur l’ensemble du plateau des Guyanes.

Ecriture

Une orthographe existe depuis assez longtemps et est utilisée assez couramment par les Wayana. Il existe une version wayana du Nouveau Testament.

Enseignement

Il existe une expérience de médiateurs culturels bilingues dans les écoles de Kayodé, Taluhwen et Elahé.

Type de langue: 
Zone Caraïbe